Vue détaillée d’un sac contenant des granulés suisses placé sur un tas de copeaux de bois

Arguments en faveur du chauffage au bois

Dans le cadre du débat sur le climat, le chauffage au bois fait régulièrement l’objet de critiques du fait des émissions de particules fines. Voici quelques faits et chiffres à ce sujet: 

Du point de vue du climat, le bois constitue une excellente source d’énergie, à condition qu’il provienne de la région. Rien qu’en Suisse, nous pourrions réduire les émissions de CO2 de notre pays de 500 000 tonnes si nous utilisions en complément les 2 à 3 millions de m3 de bois qui sont d’ores déjà disponibles dans nos forêts suisses gérées de manière durable.

Il est incontestable que les chauffages au bois émettent plus de particules fines que les autres systèmes de chauffage. Toutefois, il ne s’agit là que d’un des facteurs à prendre en compte. Manifestement, la qualité des chaudières et des filtres à particules installés a considérablement augmenté. La mesure la plus importante consiste donc à remplacer rapidement les systèmes obsolètes par des chauffages modernes aux pellets.

En matière d’émissions de substances polluantes, il convient d’adopter une approche globale et donc d’évaluer le bilan total de l’impact environnemental des différents systèmes de chauffage. A cet égard, les chauffages aux pellets sont beaucoup mieux placés que les systèmes de chauffage à combustibles fossiles.

Vous trouverez de plus amples informations sur le chauffage au bois chez proPellets.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site et pour permettre votre inscription si nécessaire. Veuillez consulter notre politique de cookies pour plus d’informations.